Une médaille de bronze pour le canada en classe rs venture connect en paravoile aux championnats du monde de voile 2023

SinC John McRoberts Scott Lutes

LaVoileAuCanada 016 septembre, 2023

John McRoberts (Victoria, C.-B.-RVicYC) et Scott Lutes (Mahone Bay, N.-É. – LYC) ont remporté une médaille de bronze dans la classe RS Venture Connect en paravoile aux Championnats du monde de voile 2023 qui se déroulent jusqu’à dimanche à La Haye, aux Pays-Bas.

Se mesurant à 15 autres équipes qui représentaient 15 pays au total, McRoberts et Lutes ont terminé chacune des 10 courses au programme parmi les six premiers, remportant notamment quatre victoires. Classés troisièmes avant mercredi, l’équipe canadienne a pris la quatrième place lors de la dernière course de la compétition pour ainsi maintenir sa troisième position.

Ange Margaron et Olivier Ducruix, de la France, ont remporté la médaille d’or, suivis des Portugais Pedro Reis et Guilherme Ribeiro puis de l’équipe canadienne.

C’était la première fois que des épreuves de paravoile étaient disputées aux Championnat du monde de voile, une compétition organisée par World Sailing qui a lieu à tous les quatre ans depuis 2003. À La Haye, plus de 70 athlètes en paravoile ont pris part à la compétition, où quatre épreuves ont été disputées, soit les classes RS Venture Connect, 2.4 Norlin OD, ainsi que les classes féminine et masculine en Hansa 303.

« C’est un bon résultat, mais je suis quand même un peu déçu », a déclaré John McRoberts, un double médaillé aux Jeux paralympiques. « Nous n’avons tout simplement jamais réussi à trouver notre rythme aujourd’hui. Je n’ai aucune idée pourquoi : l’embarcation était correcte, Scott a fait de l’excellent travail. Nous n’arrêtions pas de nous faire brasser. Ça n’a pas été une très bonne journée sur l’eau pour nous. »

« Ça nous a pris un peu de temps pour trouver notre rythme et réussir à le garder », a affirmé Scott Lutes, médaillé de bronze aux Jeux paralympiques de 2016. « Je comprends comment John se sent : la dernière chose dont tu te souviens, c’est la dernière course. Quand ça ne va pas bien après avoir vu à quel point ça s’était bien passé la veille, c’est plus difficile à accepter. »

« Mais je pense que dans l’ensemble, nous avons disputé d’excellentes courses et je pense que John sous-estime un peu la performance qu’il a donnée. Il peut avoir la tête haute quant à comment nous avons navigué dans l’ensemble cette semaine », a ajouté Scott Lutes en souriant.

 

SinC Antonia Georgia Lewin LaFrance Paris 2024 400Le Canada termine à quatre places de se qualifier en 49erFX en vue des Jeux olympiques de Paris 2024

En 49erFX (skiff féminin), les seules représentantes du Canada, Antonia et Georgia Lewin-LaFrance (Chester, N.-É.), ont complété la compétition en 13e place du classement général.

« Nous sommes vraiment contentes parce que nous avons terminé sur une bonne note étant donné que nous avons fini deuxièmes dans la dernière course aujourd’hui. Dans l’ensemble, c’était une amélioration par rapport à notre performance de la veille pour nous », ont déclaré Antonia et Georgia Lewin-LaFrance, qui prenaient part à leurs premiers Championnats du monde de voile en carrière.

« Notre but, en fait, était de finir parmi les 15 premières places, alors nous sommes vraiment contentes de notre 13e place. C’est un peu au-dessus du classement où, nous croyons, nous devrions être. »

Aux Championnats du monde de voile 2023, les pays sont en mesure pour la toute première fois de qualifier des places en vue des Jeux olympiques de Paris 2024 et ce, dans chacune des épreuves olympiques, notamment les 10 premiers pays en 49erFX, en se fondant notamment sur le fait que seulement un(e) athlète/équipe par pays dans chaque classe peut concourir aux Jeux olympiques.

À la suite de toutes les courses qui ont eu lieu avant la course pour les médailles, ce qui comprend les 10 meilleures équipes à l’issue des 15 premières courses à cette compétition-ci, les 10 premiers pays à qualifier une place à Paris 2024 en 49erFX sont la Suède, les Pays-Bas, l’Australie, la Belgique, la Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, la Norvège, l’Espagne et le Danemark. Ces équipes qui ont terminé dans le top 10 prendront aussi part à la course des médailles qui sera disputée vendredi.

La prochaine possibilité pour le Canada de permettre à ses navigateurs de prendre part à l’épreuve de 49erFX à Paris 2024 se présentera aux Jeux panaméricains de Santiago 2023. Le pays y arrivera s’il remporte l’or, ou bien l’argent si les États-Unis terminent en première place, eux qui ont déjà qualifié une place à La Haye.

Le processus de qualification complet permettant aux pays de qualifier des places aux Jeux olympiques Paris 2024, ainsi qu’aux Canadiens de se qualifier eux-mêmes pour une nomination au sein de la formation d’Équipe Canada de Paris 2024, se trouve à https://fr.sailing.ca/sc_event/jeux-olympiques-de-2024/.

Related Articles

  • Sailing Shorts: February 14 2024

    Sailing Shorts: February 14 2024

    Feb 14, 2024 Leave a Sailing Legacy Until recently the 1st Boundary Bay Sea Scouts Group in Tsawwassen ran a very successful sailing program for over 20 years for scouts living in Tsawwassen. The training enabled some scouts to achieve their certification as qualified Day Skippers from the Canadian Yachting Association. Rather than restarting that… Read More…

  • MarsKeel and Catalina’s New High Lift Aspect Shoal Draft Bulb Keel

    MarsKeel and Catalina’s New High Lift Aspect Shoal Draft Bulb Keel

    Feb 14, 2024 The Catalina 425 is an all-new design that replaces the Catalina 42. Embracing a contemporary aesthetic, it is designed to endure in function and aesthetics in the Catalina tradition. Burlington, ON- based MarsKeel’s in-house Keel Technologist, Bill Souter, collaborated with Catalina Yachts to design and produce the first few of these keels for the new 425. The… Read More…