Sarah Douglas 5e à la compétition servant de test pour Paris 2024

SinC Sarah Douglas Paris 2024 Test Event

 

LaVoileAuCanada 01

 

19 juillet, 2023

 

Sarah Douglas de Toronto a pris le 5e rang en ILCA 6, samedi, à la compétition servant de test pour Paris 2024 présentée à Marseille, en France, là où auront lieu les courses de voile des Jeux olympiques dans presqu’un an.

Au cours des 11 course tenues cette semaine, Douglas a terminé à six reprises dans le top 10, incluant une cinquième place lors de la course des médailles limitée aux dix premières athlètes au classement à la suite des courses préliminaires. Après une première journée difficile alors qu’elle occupait le 17e rang, elle a par la suite constamment remonté la pente, grimpant au 12e, puis au 9e et au 6e rang avant de compléter la compétition en cinquième position.

Marit Bouwmeester des Pays-Bas a mérité l’or, suivie d’Anne-Marie Rindom du Danemark et de Chiara Benini Floriani de l’Italie. Bouwmeester avait remporté le bronze aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 alors que Rindom avait triomphé à Tokyo ainsi qu’au Championnat du monde en ILCA 6 2022.

« Je suis contente d’avoir bien performé cette semaine », a déclaré Sarah Douglas. « Ça n’a pas bien commencé, mais j’ai continué de grimper au classement. Je suis arrivée ici assez fatiguée et un peu épuisée à la suite d’une grande charge d’entraînement et de beaucoup de temps passé sur l’eau au cours des derniers mois, avec de courtes périodes de repos. Mais c’est bon de voir que je peux passer à travers, de me concentrer sur le processus et de tout de même avoir de très bonnes courses. Maintenant, je pourrai avoir un repos bien mérité à la maison avant les Championnats de World Sailing 2023 le mois prochain. »

Cette compétition cette semaine était une bonne opportunité pour les athlètes de voile visant une qualification pour Paris 2024 de se préparer en vue de la compétition olympique de l’an prochain. Cette compétition servant de test pour Paris 2024 suivait le format olympique et ne permettait qu’un athlète/équipe par classe par pays. Les 10 classes olympiques étaient en action tout au long de la semaine de compétition. Elle était également la dernière opportunité pour tous les athlètes de s’initier aux conditions qu’ils rencontreront au site de compétition, en plus d’affronter les meilleurs au monde. Plus de 60 % de tous les médaillés aux Jeux de Tokyo 2020 ou aux championnats du monde des différentes classes olympiques en 2022 étaient en action à cette compétition servant de test pour Paris 2024.

« Nous avons beaucoup appris quant à l’endroit et comment ça nous gardera sur le bout de nos pieds sur l’eau », a indiqué Douglas. « La chaleur sera un facteur significatif pour Paris 2024. C’était donc bien de pouvoir essayer différentes stratégies pour se refroidir ici. Il y a encore des défis à régler pour moi, pour l’équipe canadienne et le comité organisateur, mais c’est le but de cette compétition servant de test. »

Une blessure empêche Ten Hove et Millen de participer à la course des médailles en 49erFX
En 49erFX, l’équipe canadienne composée d’Ali ten Hove de Kingston, ON, et de Mariah Millen de Toronto était en huitième position avant la dernière course préliminaire et en bonne posture pour se qualifier pour la course des médailles. Mais elles ont dû déclarer forfait avant la dernière course et, conséquemment, n’ont pu se qualifier dans le top 10, terminant la compétition en 12e position.

Ten Hove et Millen, qui ont pris le 16e rang aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, étaient en sixième place à la suite des trois premières courses de la compétition, ainsi qu’après les six premières, avant de connaître quelques difficultés au troisième jour où elles ont glissé au 12e rang. Mais lors de la dernière journée des courses préliminaires, elles ont enregistré des quatrième et huitième positions pour remonter en huitième place, avant de déclarer forfait.

« Nous nous présentions à la compétition servant de test pour Paris 2024 en espérant apprendre le plus possible de l’endroit », ont déclaré Mariah Millen et Ali ten Hove. « Chaque jour, nous avons été testées avec de nouveaux défis. Nous avons eu des pointages assez constants qui nous ont gardé dans le top 10, mais après avoir été impliquées dans deux incidents avec d’autres équipes, nous avons obtenu des lettres (disqualification et retrait), qui nous ont poussé plus loin dans le classement. Nous avons amorcé la dernière journée en 12e place en sachant que nous devions tout donner afin de lutter pour nous qualifier pour la course des médailles. Nous avons terminé au quatrième rang lors de la première course de la journée, mais Mariah a eu une blessure au genou. Lors de la deuxième course, nous avons pu terminer au huitième rang mais il était devenu impossible pour Mariah de marcher ou de terminer la dernière course de la journée. Ce n’est pas de la façon dont nous voulions conclure cette régate. »

« Avec les championnats du monde qui approchent, notre priorité est de récupérer et de s’assurer d’être prêtes à courser à La Haye! »

Résultats des athlètes canadiens à la compétition servant de test pour Paris 2024
ILCA 6
5. Sarah Douglas (Toronto, ON, ABYC)

49erFX
12. Ali ten Hove (Kingston, ON, KYC) & Mariah Millen (Toronto, ON, RCYC) 

49er
24. William Jones (Jerseyville, ON-RHYC) & Justin Barnes (Pickering, ON-RCYC)

ILCA 7
33. Fillah Karim (Vancouver, C.-B.-RVYC)

Kiteboarding (femmes)
20. Marie-Ève Mayrand (Calgary, AB)

Related Articles

  • Sail NS Shares Community-Wide: Welcome to ROCKWOOL Canada SailGP

    Sail NS Shares Community-Wide: Welcome to ROCKWOOL Canada SailGP

    May 15, 2024 With a racecourse that is visible from both sides of the harbour, Halifax offers one of the best race stadiums on the SailGP circuit. “Spectators will be able to watch the fleet of ten hydro foiling catamarans from vantage points along the Dartmouth and Halifax waterfronts, as well as from the water,”… Read More…

  • Armdale YC Welcomes Atlantea Expedition

    Armdale YC Welcomes Atlantea Expedition

    May 15, 2024 By Nicola MacNevin There’s still a chill in the Nova Scotia spring air, even on the sunniest of days, and the ocean hasn’t yet shed its winter slate grey. Venturing from Bermuda to Halifax at this time of year is daunting. For the crew of Carlina the challenge of an ocean passage… Read More…