Sarah Douglas prend les devants pour la place canadienne en ILCA 6 en vue des Jeux olympiques de Paris 2024

17 janvier, 2024

LaVoileAuCanada 01

Matías Capizzano

Sarah Douglas de Toronto a été la meilleure Canadienne au Championnat du monde en ILCA 6 2024 qui s’est conclu aujourd’hui à Mar del Plata, en Argentine, avec une 26e position. Elle a ainsi pris les devants pour la place canadienne dans cette classe en vue des Jeux olympiques de Paris 2024.

Le Championnat du monde en ILCA 6 2024 était la première de deux compétitions servant au processus de qualification canadienne en ILCA 6. La deuxième et dernière sera la régate Princess Sofia qui sera présentée du 29 mars au 6 avril à Palma, en Espagne. Le Canada a qualifié une place en ILCA 6 lors des Championnats du monde de voile 2023 l’été dernier.

« Les dernières semaines ont été difficiles pour moi, en commençant par une sévère coupure à un doigt lors de la veille de Noël, puis la perte d’un membre de la famille alors que je me dirigeais vers l’Argentine, ce qui a rendu difficile de compétitionner et de me concentrer pendant l’événement », a raconté Sarah Douglas. « Ça été une montagne russe sur et hors de l’eau, mais j’ai persévéré. Je suis reconnaissante du travail de l’équipe de soutien que j’avais qui m’a aidé à passer à travers ces temps difficiles. Nous avons eu de très longues journées sur l’eau avec des conditions qui ont mis les athlètes au défi. J’ai enregistré de bons pointages, mais j’ai manqué de constance. »

« Je vais prendre une courte pause pour me remettre ensuite à l’entraînement. Une réinitialisation et une évaluation de mon programme est nécessaire alors que je vise Paris. »

L’autre Canadienne en action, Clara Gravely de Toronto, a pris le 45e rang. Après la quatrième journée de compétition, Gravely était à seulement huit points derrière Douglas.

« Wow, ce championnat du monde a été excitant pour débuter l’année 2024 », a déclaré Clara Gravely. « C’était un événement assez fou, avec des conditions météorologiques instables, et plusieurs pays visant une qualification olympique ainsi que des essais pour des sélections internes. »

« Personnellement, j’ai connu un événement en deux temps. Mes quatre premières journées de course ont été parmi mes meilleures et les plus constantes en voile! Toutefois, lors des jours 5 et 6, j’ai fait trop d’erreurs pour avoir de solides courses. Même si je n’ai pas terminé sur une bonne note, je suis fière d’avoir compétitionné dans la flotte d’or en tant que compétitrice dans nos essais olympiques canadiens – voilà de quoi sont faits les rêves d’enfant! J’ai déjà hâte de compétitionner à Palma et à continuer à absorber toute l’énergie et l’inspiration d’une année olympique. »

Le Championnat du monde en ILCA 6 2024, qui représentait également une qualification de places pour les pays en vue de Paris 2024, regroupait 102 athlètes de 47 pays incluant toutes les médaillées aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, au Championnat du monde en ILCA 6 de 2022, ainsi qu’aux Championnats du monde en voile 2023. 

Classement canadien en ILCA 6 pour les Jeux olympiques de Paris 2024
(Après la compétition #1 sur 2)
1. Sarah Douglas – 26 points
2. Clara Gravely – 45 points

Comment les athlètes canadiens se qualifient eux-mêmes pour les Jeux olympiques Paris 2024
Pour chacune des classes où le Canada a obtenu des places pour les Jeux olympiques Paris 2024, les athlètes et les équipes peuvent se qualifier eux-mêmes alors que l’athlète/équipe avec le pointage combiné de leurs positions aux Championnats du monde 2024 dans leurs classes respectives ainsi qu’à la Régate Princess Sofia 2024, ajouté l’un à l’autre, sera sélectionné selon le système de pointage en voile (pointage le plus bas en premier). 
 
En cas d’égalité, l’athlète/équipe en meilleure position (selon le système de pointage en voile) à la Régate Princess Sofia 2024 se qualifiera pour être nommé. Si une compétition est annulée, celle-ci sera remplacée par les Championnats européens 2024 de la classe.

Avant que les athlètes soient nommés au sein d’Équipe Canada, toutes les nominations sont sujettes à l’approbation du Comité de sélection de l’équipe du Comité olympique canadien à la suite de la réception des nominations par toutes les organisations nationales de sport. 

En date d’aujourd’hui, le Canada a qualifié des places pour les épreuves de voile aux Jeux olympiques de Paris 2024 en ILCA 6, 49er, 49erFX et en kiteboarding féminin. Pour les autres classes, le Canada peut toujours qualifier des places dans d’autres compétitions à venir en 2024.

Les processus de qualification expliquant comment les pays peuvent qualifier des places aux Jeux olympiques de Paris 2024, comment les Canadiens se qualifient eux-mêmes pour une nomination au sein de la formation d’Équipe Canada pour Paris 2024, ainsi que le calendrier de qualification complet se trouvent au https://fr.sailing.ca/sc_event/jeux-olympiques-de-2024/. 

Sport au programme olympique depuis les premiers Jeux en 1896, à l’exception de 1904, la poursuite du succès aux Jeux est ce qui alimente le focus de Voile Canada alors que les athlètes canadiens ont jusqu’ici remporté neuf médailles olympiques et cinq des Jeux paralympiques.

Related Articles

  • Sailing Shorts: February 14 2024

    Sailing Shorts: February 14 2024

    Feb 14, 2024 Leave a Sailing Legacy Until recently the 1st Boundary Bay Sea Scouts Group in Tsawwassen ran a very successful sailing program for over 20 years for scouts living in Tsawwassen. The training enabled some scouts to achieve their certification as qualified Day Skippers from the Canadian Yachting Association. Rather than restarting that… Read More…

  • MarsKeel and Catalina’s New High Lift Aspect Shoal Draft Bulb Keel

    MarsKeel and Catalina’s New High Lift Aspect Shoal Draft Bulb Keel

    Feb 14, 2024 The Catalina 425 is an all-new design that replaces the Catalina 42. Embracing a contemporary aesthetic, it is designed to endure in function and aesthetics in the Catalina tradition. Burlington, ON- based MarsKeel’s in-house Keel Technologist, Bill Souter, collaborated with Catalina Yachts to design and produce the first few of these keels for the new 425. The… Read More…