Sarah Douglas prend le 8e rang en ILCA 6 en voile à la Semaine olympique française

1 mai, 2024

LaVoileAuCanada 01

Sarah Douglas, de Toronto, a pris la 8e place au classement général en ILCA 6 lors de la Semaine olympique française qui s’est conclue samedi à Hyères, en France.

La Semaine olympique française, qui présente les dix classes olympiques et qui est réservée aux nations qui se sont qualifiées pour les Jeux olympiques de Paris 2024, était une opportunité de préparation supplémentaire à quelques mois du début de la compétition olympique alors que les médaillées en ILCA 6 des Jeux olympiques de Tokyo 2020 et des trois derniers championnats du monde étaient toutes en action, à l’exception de la médaillée d’or dans trois de ces événements, Anne-Marie Rindom, du Danemark.

Après l’annulation de la course des médailles de samedi en raison de la force des vents soufflant constamment à 25-32 nœuds, Charlotte Rose des États-Unis a pris la première place, suivie de Marit Bouwmeester des Pays-Bas et de Line Flem Oest de la Norvège.

« Je suis satisfaite de ma semaine à Hyères. Mon objectif principal était d’obtenir un bon couloir dès la ligne de départ, ce que j’ai réussi à faire dans la majorité des courses », a déclaré Douglas. « Les conditions étaient venteuses et froides pendant la majeure partie de la semaine et j’étais satisfaite de ma vitesse sur le parcours. J’ai seulement besoin de travailler sur la mise en œuvre de la première meilleure stratégie plus souvent. Maintenant, nous nous concentrons sur les préparatifs au site olympique en vue de Paris 2024. »

Régate de la dernière chance

La compétition de la Semaine olympique française 2024 s’est déroulée en même temps que la Régate de la dernière chance, qui était la dernière occasion de qualifier des pays pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

Même si le Canada avait des représentants en ILCA 7, en kiteboarding masculin ainsi qu’en iQFoil féminin et masculin, le pays n’a malheureusement pas réussi à qualifier des places supplémentaires.

L’athlète ou l’équipe qui s’en est le plus rapproché est celle de Galen Richardson (Toronto, ON-RCYC) et Madeline Gillis (Halifax, N.-É.-RNSYS) qui ont manqué une place de qualification pour le Canada par un seul point en Nacra 17.

« Avant la course aux médailles, nous étions à neuf points de la Belgique, 3e, et à trois points du Japon, 4e. En entrant dans la course aux médailles alors que chaque point vaut le double, nous savions que nous devions battre le Japon avec un bateau entre nous pour assurer au Canada une place aux Jeux olympiques de Paris 2024 », ont déclaré Richardson et Gillis. « Notre stratégie était de garder le tout simple et de naviguer comme nous savons le faire. La course des médailles était serrée et il nous a manqué un point pour qualifier notre pays. C’est dévastateur d’être si près du but. D’être à un point de la qualification pour les Jeux olympiques est incroyablement difficile à accepter. Nous savons que nous nous sommes battus pour chaque point cette semaine et que nous avons tout donné lors des courses. »

« Nous avons tant de raisons d’être fiers, et tant à envisager pour l’avenir. Nous avons tous les deux ressenti toutes les émotions possibles cette semaine. Nous avons la chance que la défaite lors de cette compétition de qualification ne soit pas la fin pour nous, mais le début », ont-ils ajouté. « Nous tenons à remercier tous ceux qui, à la maison, nous ont suivis, regardés, soutenus et encouragés. Nous avons ressenti l’amour du Canada et du monde entier. Bien que nos cœurs soient brisés en ce moment, nous savons que nous en sortirons plus forts. »

« Notre parcours vers les Jeux olympiques de Los Angeles 2028 commence aujourd’hui. Nous sommes excités à l’idée que vous allez nous suivre. »

Bien que le Canada ne se soit pas qualifié pour des places supplémentaires lors de la Régate de la dernière chance, une autre possibilité pourrait se présenter dans le cadre du processus de réattribution des places de World Sailing.

À l’heure actuelle, le Canada participera à quatre épreuves aux Jeux olympiques de Paris 2024 : ILCA 6, 49er, 49erFX et kiteboarding féminin. Jusqu’à présent, Sarah Douglas (ILCA 6), Antonia et Georgia Lewin-LaFrance de Chester, N.-É. (49erFX), ainsi que Will Jones d’Aldershot, ON, et Justin Barnes de Pickering, ON (49er), se sont tous qualifiés pour être nommés dans l’équipe canadienne de voile des Jeux olympiques de Paris 2024. En kiteboarding féminin, l’athlète sélectionnée sera connue à l’issue des Championnats du monde de Formula Kite, qui débuteront dans deux semaines à Hyères, en France.

Related Articles

  • Shark Worlds Coming to Whitby ON

    Shark Worlds Coming to Whitby ON

    Jul 6, 2024 The Whitby Yacht Club is proud to be hosting this gathering of enthusiastic Shark 24 sailors from North America and Europe in 2024. There are already almost 40 entries for the regatta, which is still two months away running from September 7-13, 2024 It’s a Canadian institution and deserves to be on… Read More…

  • NOD Draws Large Fleet to Ottawa

    NOD Draws Large Fleet to Ottawa

    Jul 4, 2024 The 26th annual Nepean One Design Regatta at the Nepean Sailing Club in Ottawa welcomed 80 boats for the June weekend of racing and festivities. NOD is the National Capital Region’s premier one design sailing regatta welcoming keelboats and dinghies. An awesome time sailing finally happened after Mother Nature didn’t want to play… Read More…